La Parlure

Le dictionnaire collaboratif du français parlé.

Chercher:
 
Accueil Ajouter une expression Twitter / Flux RSS À propos Contact
T-Shirts Baltrakon
Merci de supporter La Parlure!
Voir toutes les expressions
démone (France - Île-de-France)
Ajouter une définition et un exemple
J'ai déjà entendu ça au/en...

Définition: À l'époque moderne, désigne une femme ayant un comportement ou des agissements dérogeant aux règles sociales acceptées. Pêle-mêle, la démone peut être une voyante, une sorcière, une guérisseuse, une courtisane ou même une suffragette.

Au Québec, il servait à désigner une fillette espiègle sur un mode sympathique. (Ah, ma petite démone!) Cette définition parait désuète. Cependant, démone est toujours en usage au Québec et connaît même un regain de popularité. Il désigne une femme très active, enjouée, entreprenante, séductrice, voire coquine, vive d'esprit, capable de manigances en cascade.

Tiré de la base de données lexicographique panfrancophone, les définitions suivantes:

Femme exubérante, flamboyante, énergique, dont le dynamisme et la vivacité ne passent pas inaperçus.

ou

Fam. Femme fatale, maléfique, tentatrice, dont les séductions mènent les hommes au vice, aux excès ou au désespoir.
Exemple: Elle se tourna sur le dos, raboudina ses jambes sous elle, les mains sur la tête. [...] La strappe de cuir était comme la continuation de son corps, haineuse, terriblement haineuse. (Ah, ma démone, ah, ma race de démone!) [...] Ses muscles se défaisaient, le feu de l'enfer la brûlait [...].
- 1972, V.-L. Beaulieu, Un rêve québécois, p. 123-124.

Aussi, comme terme d'insulte : Maudite démone!
Ajouté le 13 déc 2012.
4 pour, 1 contre
  

 

Une production web de Moult Éditions - tous droits réservés 2009-2011.