Être plorine


  • Être empoté et peu dégourdi, voire même peu intelligent. À l'origine, une plorine désigne une grosse saucisse en coiffe. L'expression doit probablement être née par analogie, désignant une personne molle et sans échine.

    Eh! Que t'es donc plorine! öte-toi de là, je vais le faire à ta place!

    30
    6
  • plorine, ma mère s'en servait pour désigner la tire éponge veux tu m'acheté une plorine , ou de la plorine

    pleurine :être peureux

    10
    8
  • être lambin, peu degourdi

    Mon père utilisait l'expression: ils conduisent comme des plorines, quand il devait suivre des conducteurs lambins sur la route .( aussi désignés des " bretteux" par mon père.

    5
    1
  • Un amas indéfini de quelque chose.

    Va chercher une plorine de ciment pour piger dedans avec ta truelle.

    2
    3
  • Une plorine (ou pleurine) est une grosse saucisse en coiffe. Être plorine évoque la mollesse et l'inconsistance de cette saucisse. Être plorine signifie donc être mou, paresseux, gauche et peu dégourdi.

    «Veux-tu bien faire un effort et m'aider un peu, espèce de plorine!»

    1
    0