Se faire lutter


  • Verbe. Avoir une collision (automobile). Régionalisme québécois de l'Outaouais et des Hautes-Laurentides.

    Il est à l'hôpital car il s'est fait lutter par un char.

    26
    5
  • Cette expression est aussi beaucoup utilisée en Ontario français, tant dans la région d'Ottawa que dans le Nord de l'Ontario. Toutefois, le verbe lutter peu aussi prendre la signification inverse, soit d'être l'instigateur de la collision, en remplacement du verbe frapper.

    Le chasseur a lutté l'orignal (avec sa camionnette) qui traversait la route.

    22
    6
  • Se faire frapper, se faire rentrer dedans

    Je me suis fait lutter (par une voiture). Je me suis fait frapper par une voiture. On s'est lutter. (on s'est rentré dedans).

    6
    1
  • Se faire frapper par un véhicule

    "Il s'est fait lutter par un camion". Voici un example pour le verber "lutter" sans le verber "faire". A "l'Expo de Hull" (fête foraine dans une ancienne ville de l'Outaouais, maintenant un secteur de Gatineau), il y avait des "autos qui se luttent" (autos-tamponeuses).

    1
    1